Conseil de Fondation

Catarina AMON - Membre

Diplômée en management d’entreprise HEC de l’UNIL, Catarina Amon est active dans le monde bancaire. Après les naissances successives de ses trois enfants, elle se remet à jouer du piano et développe sa passion pour la Musique Classique.

 

En 2012, le camp estival annuel «Le Bougy Music Camp» est lancé. Il a pour but de rassembler des enfants pour jouer de la musique ensemble de manière ludique en les motivant dans leur apprentissage instrumental.

 

Cette passion et son esprit d’entrepreneur l’ont conduite à créer en 2017 la société Classeek, basée au Parc d’Innovation de l’EPFL, dont la mission est de «découvrir, suivre et soutenir le talent à travers le monde.»

«Avec la Fondation, j’espère que nous pourrons contribuer à lever les obstacles qui peuvent se dresser sur la route des passionnés et leur apporter des outils (financiers et matériels) pour faire éclore leur talent.»

Yves ECUYER - Secrétaire

Scientifique de formation et enseignant depuis plus de 30 ans. Sa passion pour la musique est née très tôt dans le milieu associatif, notamment pendant l’aventure Radio Acidule. Par la suite il a participé à la fusion des 5 écoles de musique de Lausanne qui a donné naissance à l’EML.

 

Pour lui, cet art est un dénominateur commun à toute l’espèce humaine en tant que langage universel facile à partager.


«J’aimerais que le manque de moyen ne soit pas un frein à la pratique de la musique. La fondation oeuvre dans ce sens en plus d’être un lieu d’échange et de réflexions pour développer de nouvelles idées dans ce domaine.»

Anne MURRAY-ROBERTSON - Membre

Immergée depuis l’enfance dans la musique et les arts plastiques, Anne Murray-Robertson-Bovard a obtenu une licence ès lettres à l’Université de Lausanne, tout en étudiant le violon à l’Institut de Ribaupierre et en jouant dans divers ensembles. 

Marquée par l’enseignement de son fondateur, Émile de Ribaupierre, puis par la personnalité rayonnante de Magda Lavanchy, elle souhaite que l’esprit unique de cette école reste pérenne dans la mémoire des générations à venir, à l’image de la réputation dont jouissait de son vivant la famille de Ribaupierre dans le canton de Vaud, en Valais et, bien au-delà de nos frontières, jusqu’aux États-Unis. 

Épouse d’un altiste, mère d’un facteur d’orgues et d’une violoniste, Anne Murray-Robertson a consacré plus de quarante ans à l’enseignement du français et de l’histoire de l’art.  Actuellement, elle poursuit des recherches et rédige des publications, notamment sur Eugène Grasset et Marguerite Burnat-Provins. Comme ces deux artistes, exemplaires de par leur polyvalence, elle est convaincue du lien intime et fécond qu’entretiennent art, littérature et musique.

« C’est quand il y a des difficultés qu’il faut montrer sa solidarité. Parfois, la musique peut rendre la vie un peu plus supportable, ne serait-ce que quelques minutes. » Ces mots du grand violoniste Isaac Stern font écho à la mission prometteuse que s’assigne la Fondation de Ribaupierre-Graz. 

Donald GLOWINSKI - Président

Scientifique et entrepreneur passionné, porté par les arts, Donald Glowinski est persuadé que la culture est ce qui soutient notre humanité. La musique est sa source d’inspiration.

 

«J’aspire à rendre cette culture accessible en favorisant concrètement l’accès aux cours et aux enseignants même lorsque les moyens financiers manquent.

J’aimerais qu’elle devienne accessible en stimulant également l’intérêt pour toutes les formes de musique d’ensemble, en accompagnant la découverte des formes d’excellences musicales représentées par des personnalités hors pair et des institutions musicales renommées, mais aussi en mobilisant ceux qui comprennent combien la musique donne à chacun des possibilités d’expression inouïes, favorisant des manières originales d’être ensemble, respectueuses de nos différences et agissant profondément contre toute forme d’obscurantisme et de fanatisme.»

Roland GRAZ - Membre

La musique est inscrite dans les gènes de la famille Graz. Son père a fondé l’Ecole sociale de musique pour aider les personnes dans le besoin à poursuivre leurs envies de jouer de belles mélodies.

 

Roland Graz et son fils Sébastien ont repris le flambeau avec le même rêve: offrir à chacun l’opportunité de pratiquer un instrument. Violoncelliste par passion et graphiste de profession, chacun de ses projets sonne au diapason avec sa passion pour la musique.

 

Pour lui cet art, c’est énormément d’émotions, un vecteur de lien social incroyable et la chance de faire vibrer aussi bien son cœur que son instrument.


«Je veux faire perdurer le travail de mon père. Il voulait trouver des solutions pour que les gens ne renoncent pas à faire de la musique par manque de moyens. Il faut offrir aux jeunes la possibilité de se former pour qu’ils soient ouverts à cette culture et possèdent les clés pour la comprendre.»

Édouard JACCOTTET - Membre

Edouard Jaccottet obtient son diplôme de virtuosité au Conservatoire de Milan, le diplôme d’honneur de l’Académie Chigiana à Sienne et le diplôme de concert du Conservatoire de Bâle. Membre des Virtuosi di Roma, puis des Salzburger Solisten, il fonde en 1979 le Quatuor Modigliani.

De 1984 à 1989 il enseigne à la Musikakademie de Bâle. Depuis 1990 il est membre de l’Orchestre de Chambre de Lausanne et enseigne au Conservatoire de Lausanne dès 1991.

Edouard Jaccottet a pris part à de nombreuses tournées de concerts en Europe, États-Unis, Amérique du Sud et Japon et a joué en soliste sous la direction de J.L.Cobos, H.Holliger et de Christian Zaccharias.

Bruno MERLINO - Membre

Bruno Merlino est un voyageur polyglotte spécialisé en économie et en informatique de gestion.

 

Il a une solide expérience en gestion de fortune. Avec l’aide de sa guitare et de sa voix, il a pu partager ses émotions avec ses amis et découvrir des registres culturels différents, composer et improviser.

 

La musique a été une source de lien social et lui a permis de réunir les gens.


<«Je pense qu’avec la Fondation, nous avons de belles opportunités d’offrir des possibilités d’explorer la musique à des personnes qui le souhaitent. Je souhaite que chacun puisse goûter au plaisir de jouer et de partager la musique.»

Laure de RIBAUPIERRE - Trésorière

En tant qu’arrière-petite-fille d’Emile de Ribaupierre, le fondateur de l’institut éponyme à Lausanne, Laure de Ribaupierre contribue à faire perdurer les valeurs de son aïeul.

 

La musique est pour elle un moyen de communication puissant et source de nombreux bienfaits: elle libère les émotions, aide à la concentration et au développement personnel.

 

«Mon arrière-grand-père voulait rendre la musique accessible à tous et c’est ce que nous continuons à faire. Nous offrons des bourses et des aides financières pour que même les personnes qui n’ont pas forcément les moyens puissent avoir le plaisir d’exercer cet art.»

Partenaires

La fondation remercie les personnes et les institutions qui la soutiennent et avec lesquelles elle collabore